L'UE accuse un Syrien d'acheter du pétrole à l'EI pour Damas

le
1

BRUXELLES/BEYROUTH, 8 mars (Reuters) - L'Union européenne a imposé des sanctions à un homme d'affaires syrien qu'elle accuse d'avoir acheté du pétrole pour le compte du gouvernement de Damas aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) qui contrôlent des zones pétrolifères en Syrie. L'homme d'affaires, George Hassouani, clame son innocence. Interrogé par téléphone, il a affirmé à Reuters que les accusations de l'UE étaient sans fondement. Conseillant aux Européens de s'intéresser plutôt au pétrole vendu en cachette par les djihadistes via la Turquie, il a annoncé qu'il engagerait des poursuites contre l'Union européenne. En novembre dernier, l'Onu estimait que les revenus pétroliers de l'EI s'établissaient entre 846.000 et 1,6 million de dollars par jour. (Robin Emmott à Bruxelles et Laila Bassam à Beyrouth; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le dimanche 8 mar 2015 à 17:09

    Au lieu d'accuser, fais-le exécuter; c'est plus efficace.