L'UE accuse le géant russe Gazprom d'abus de position dominante

le
1

BRUXELLES, 22 avril (Reuters) - La Commission européenne a officiellement accusé mercredi le groupe public russe Gazprom GAZP.MM d'abuser de sa position dominante en Pologne, en Hongrie et dans six autres pays d'Europe centrale et orientale. Après deux ans d'investigations, l'exécutif communautaire estime que le monopole russe d'exportation du gaz a nui à la libre concurrence dans la région et a procédé à des surfacturations dans cinq des pays concernés. La Commission explique dans un communiqué que, selon les premières conclusions de son enquête, "Gazprom enfreint les règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante en appliquant une stratégie générale de cloisonnement des marchés gaziers d'Europe centrale et orientale". "Cela a pu permettre à Gazprom de facturer des prix inéquitables dans certains États membres", ajoute-t-elle. Gazprom a maintenant 12 semaines pour répondre à cette "communication des griefs". * Le communiqué de la CE : http://bit.ly/1GhAyKL (Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • murashig le mercredi 22 avr 2015 à 13:35

    Etrange ! Gazprom ne fait pas partie de l EU ou j ai manque un episode ? Le commerce ne repose t il pas sur l equilibre entre deux parties...en quoi un tiers intervient a considerer que le prix est inequitable ? Imaginons que la Chine dise que le tarif horaire du stationnement parisien est prohibitif par exemple :-)