L'UE accuse 5 acteurs du recyclage de plomb d'entente sur les prix

le , mis à jour à 18:12
0

BRUXELLES, 24 juin (Reuters) - La Commission européenne a accusé mercredi cinq sociétés spécialisées dans le recyclage du plomb d'entente sur les prix des batteries de voitures usagées en Belgique, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas entre 2009 et 2012. La direction de la concurrence leur a adressé une "communication des griefs" les accusant d'avoir participé à un cartel sur les batteries usagées pour le recyclage du plomb. La Commission n'a pas identifié les sociétés concernées mais des sources avaient indiqué à Reuters lors de perquisitions en 2012 que les leaders du secteur du recyclage de plomb, Recylex RXPA.PA , Ecobat ECOBT.UL , JCI JCI.N et Campine CAMB.BR faisaient l'objet d'une enquête de la Commission. Les sociétés concernées peuvent répondre par écrit ou par oral. Si la Commission conclut après cela qu'il y a suffisamment de preuves de l'existence d'un cartel, elle peut infliger des amendes allant jusqu'à 10% du chiffre d'affaires annuel. Le groupe français Recylex a déclaré dans un communiqué qu'il étudiait le document et qu'il y apporterait "une réponse dans le délai imparti, au cours du second semestre 2015". Le titre Recylex a gagné 0,51% mercredi en Bourse de Paris. (Foo Yun Chee; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant