L'UDI minimise la défaite de Plagnol

le
0
Le député du Val-de-Marne a perdu son siège, dimanche, faisant passer de 30 à 29 le nombre de membres du groupe à l'Assemblée nationale.

Ne dites pas à l'UDI qu'elle a perdu un siège de député dans le Val-de-Marne, elle vous conseillerait de vous adresser à l'UMP. Pourtant Henri Plagnol, battu dimanche par le dissident UMP Sylvain Berrios, siégeait bel et bien, à l'Assemblée nationale, au sein du groupe de l'Union des démocrates et indépendants, créé en juin par Jean-Louis Borloo.

Candidat à sa réélection (il avait gagné en juin face au PS avec 56,96 % des voix mais l'élection avait été invalidée par le Conseil constitutionnel), Henri Plagnol se présentait comme le «candidat de la droite et du centre» et avait mis à égalité, sur ses affiches, le logo de l'UDI et celui de l'UMP. L'entourage de Jean-Louis Borloo, depuis dimanche soir, tente de minimiser la défaite de son candidat. «Regardez les tracts de Plagnol, disait-on lundi à l'UDI, il posait en photo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant