L'UCPF évoque une " triste nouvelle " pour le football français

le
0
L'UCPF évoque une " triste nouvelle " pour le football français
L'UCPF évoque une " triste nouvelle " pour le football français

Les mots sont forts, à la hauteur de la déception de l'Union des Clubs Professionnels de Football après la « triste nouvelle » de dimanche. La validation de la taxe à 75% par le Conseil constitutionnel a entraîné des réactions en chaîne. Et notamment de l'UCPF qui a bien du mal à comprendre celle-ci dans le contexte économique difficile des clubs français. « L'UCPF persiste à considérer cette taxe comme profondément injuste et antiéconomique, précise l'instance dans un communiqué. C'est environ 5% du chiffre d'affaires de la Ligue 1 qui va être ainsi brutalement prélevé en cours de saison sportive pour des rémunérations versées en 2013 à des salariés en CDD. »

La responsabilité des pouvoirs publics

Pour cet acteur majeur du football français, cette nouvelle va forcément avoir des répercussions gravissimes sur la santé économique des clubs. « Alors que le football professionnel français supporte le coût du travail le plus élevé des grands pays européens, l'UCPF interpelle d'ores et déjà les Pouvoirs Publics sur leur responsabilité quant aux conséquences de cette nouvelle imposition qui touche un secteur d'activité déficitaire, en perte de compétitivité internationale et dont l'équilibre général ne tient que grâce au soutien constant des actionnaires des clubs. » Jean-Pierre Louvel, le président de l'UCPF, n'a pas écarté l'idée d'une grève pour contester cette décision.

Inquiétude avant l'Euro 2016

L'inquiétude est grandissante pour l'institution fondée en 1990 et qui se bat depuis pour épauler les clubs professionnels dans leur développement sportif et économique. « A deux ans de l'Euro 2016, et dans un contexte persistant de difficultés économiques, il est plus que jamais indispensable que les réformes de fond soient prises dans les plus brefs délais pour améliorer la compétitivité des clubs français et préserver notre système de formation si l'on veut sauvegarder les liens de solidarité au sein du football comme du sport français. » Le cri d'alarme est lancé. Espérons qu'il soit entendu par les têtes pensantes?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant