L'UA donne à l'armée burkinabé 15 jours pour rendre le pouvoir aux civils

le
0

ADDIS-ABEBA, 3 novembre (Reuters) - L'Union africaine (UA) a annoncé lundi qu'elle donnait aux militaires burkinabés 15 jours pour restituer le pouvoir à un gouvernement civil, faute de quoi elle imposerait des sanctions. Le président burkinabé Blaise Compaoré a démissionné vendredi à la suite de très importantes manifestations. L'armée a chargé le lieutenant-colonel Isaac Zida de lui succéder, et celui-ci a déclaré lundi, sans préciser de date, que l'armée céderait le pouvoir à un gouvernement de transition. "Nous avons pris note de l'origine de la révolte populaire qui a conduit à ce que les militaires arrivent au pouvoir, et avons arrêté une période de deux semaines après laquelle nous appliquerons des sanctions", a déclaré à la presse à Addis-Abeba Simeon Oyono Esono, actuel président du Conseil de paix et de sécurité de l'UA. (Aaron Maasho; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant