L'UA approuve une force 8.700 hommes contre Boko Haram au Nigeria

le
0

YAOUNDÉ, 7 février (Reuters) - Les pays membres de l'Union africaine (UA) se sont mis d'accord samedi sur la création d'une force de 8.700 soldats, policiers et civils afin de combattre les rebelles islamistes de Boko Haram implantés dans le nord-est du Nigeria. Dans un premier temps, l'UA avait autorisé la constitution d'une mission commune de 7.500 militaires fournis par le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Bénin pour lutter contre les djihadistes qui se sont rendus maîtres de plusieurs régions du Nigeria à partir desquelles ils mènent des attaques dans les pays limitrophes. L'armée nigériane affronte depuis cinq ans les insurgés dans un conflit qui a fait plusieurs milliers de morts et provoqué le déplacement d'environ un million et demi de civils. L'accord sur la création de cette force d'intervention a été conclu après trois jours de réunion au Cameroun d'experts appartenant aux pays de la région du lac Tchad. Les détails financiers de cette opération n'ont pas été fournis, ni les contingents que chaque pays va s'engager à fournir. De nouvelles négociations sont prévues avant que l'Union africaine sollicite pour cette mission l'approbation du Conseil de sécurité des Nations unies. Le Tchad a déjà déployé 2.500 soldats au Cameroun et au Niger et ces troupes ont déjà mené des opérations contre Boko Haram qui ont fait plusieurs centaines de morts dans la région frontalière. Boko Haram disposerait de 4.000 à 6.000 combattants fortement embrigadés, selon des estimations du renseignement américain fournies vendredi. (Anne Mireille Nzouankeu; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant