L'Ouzbékistan veut privatiser plus de 1.200 entreprises

le
0

TACHKENT, 6 novembre (Reuters) - L'Ouzbékistan veut privatiser plus de 1.200 sociétés et proposer à des investisseurs étrangers des participations minoritaires dans les plus importantes, a déclaré vendredi le vice-Premier ministre Roustam Azimov. Cette semaine, un pays voisin, le Kazakhstan, a annoncé qu'il allait vendre les participations de l'Etat dans des dizaines de sociétés. Les investisseurs étrangers se verront proposer de prendre des parts dans 68 grosses entreprises ouzbèkes comme Kizilkoumcement, le premier producteur de ciment du pays, Ferganaazot (chimie) et Foton (électronique), a précisé Azimov lors d'une conférence sur l'investissement. "Il s'agit d'attirer des investisseurs stratégiques en mesure d'apporter de nouvelles technologies, de nouveaux matériels, et de moderniser la production et la rendre plus compétitive", a-t-il ajouté. (Mukhammadsharif Mamatkulov; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant