L'ouverture des commerces le dimanche à Paris se précise

le
2
VERS UNE OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE À PARIS
VERS UNE OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE À PARIS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement présentera avant la fin de l'année un dispositif visant à autoriser l'ouverture des commerces le dimanche, à Paris au moins, afin de profiter davantage de l'afflux de touristes dans la capitale française.

Le calendrier parlementaire tel que dévoilé en conseil des ministres mercredi prévoit "une évolution de la législation qui permette (...) de clarifier l'encadrement des dérogations au principe réaffirmé du repos dominical".

"La problématique spécifique des zones touristiques sera particulièrement prise en compte", précise le compte rendu du conseil des ministres.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a obtenu la tutelle du tourisme lors du remaniement, s'est dit mardi favorable à l'ouverture des commerces le dimanche à Paris et a été suivi en ce sens par le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen.

"Nous allons présenter d'ici la fin de l'année un dispositif. Quand vous avez un flux touristique aussi important, il faut profiter de la manne", a dit Jean-Marie Le Guen, qui était député de Paris avant d'entrer au gouvernement, mercredi sur BFM TV.

"Le Grand Paris crée 35% de la richesse du pays, c'est une porte d'entrée de la mondialisation. Ceci n'a rien à voir avec le problème général dans notre pays du travail le dimanche. Il faut respecter le repos dominical."

COMPENSATIONS

Laurent Fabius avait usé du même argument mardi, expliquant sur RTL que l'économie de la capitale pâtissait de la fermeture des commerces parisiens le dimanche.

"Il y a une certitude, c'est que le touriste qui vient le dimanche et qui trouve un magasin fermé ne va pas revenir le jeudi", avait-il plaidé, ajoutant qu'il faudrait alors des compensations pour les salariés.

Le président du Medef, Pierre Gattaz, a salué "un soutien en faveur du tourisme, un des atouts majeurs de la France".

"J'ai toujours considéré ce secteur comme un formidable levier de croissance et d'emplois (...) Nous nous donnons l'ambition de créer 100.000 emplois dans ce secteur dans les cinq ans", ajoute-t-il dans un communiqué.

"Autoriser et harmoniser, dans le cadre du dialogue social, l'extension des amplitudes d'ouverture des commerces dans les zones touristiques permettra à la France de conserver et d'amplifier son leadership et son attractivité."

L'enjeu de l'attractivité est essentiel pour la France, dont la balance commerciale reste lourdement déficitaire, et Laurent Fabius a fait de la diplomatie économique un axe majeur de sa politique au Quai d'Orsay.

La question de l'ouverture des commerces le dimanche et, par extension, celle du travail ce jour traditionnellement chômé dans de nombreux secteurs, revient régulièrement dans le débat ces derniers mois, notamment parce que les magasins de bricolage ont été autorisés par décret à ouvrir le dimanche.

Selon une étude citée par l'Union du Grand commerce de centre ville (UCV), l'ouverture des commerces le dimanche créerait 20.000 emplois équivalents temps plein.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mercredi 23 avr 2014 à 10:57

    Le syndicat réactionnaire Clic-P ne s'en remettra pas. Bon débarras.

  • M6816885 le mercredi 23 avr 2014 à 10:37

    enfin ; il est plus que grand temps ; maintenant à quand les épiceries du genre 7 eleven ouvertes 24 heures sur 24 ! dans 10 ans ? patience , dieu que les choses changent lentement dans ce pays ...