L'ouragan Otto fait au moins trois morts au Costa Rica

le
0
 (Actualisé tout du long) 
    BLUEFIELDS, Nicaragua, 25 novembre (Reuters) - L'ouragan 
Otto a fait au moins trois morts au Costa Rica, forcé 
l'évacuation d'environ 2.500 personnes et provoqué d'importants 
dégâts aussi au Nicaragua voisin. 
    Redevenue tempête tropicale, la dépression a pris la 
direction de l'océan Pacifique vendredi matin après avoir balayé 
les deux petits pays d'Amérique centrale, y provoquant des 
pluies torrentielles. 
    Au Nicaragua, le président Daniel Ortega a déclaré l'état 
d'urgence. Au Costa Rica, le président Luis Guillermo Solis a 
lui-même annoncé jeudi soir que des victimes étaient à déplorer. 
    Il a plus tard indiqué sur Twitter que le bilan était de 
trois morts. Le Nicaragua, en revanche, n'a fait état d'aucune 
victime, mais seulement de dégâts matériels, maisons 
endommagées, lignes téléphoniques rompues. 
    A Bluefields, sur la Côte des Mosquitos, dans le sud-est du 
Nicaragua, plus de 200 personnes ont dû être évacuées de la 
communauté d'El Bluff. 
    L'arrivée d'Otto, septième ouragan de la saison dans 
l'Atlantique, y a terrorisé certains habitants, se souvenant 
qu'en 1988 la ville avait été en partie détruite par l'ouragan 
Joan, en particulier ses maisons en bois datant du XIXe siècle. 
 
 (Ivan Castro, avec George Rodriguez à San José, Gilles 
Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant