L'ouragan Matthew passe en catégorie 4

le
0
Une image satellite réalisée le 30 septembre montrant l'ouragan Matthew dans la mer caribéenne.
Une image satellite réalisée le 30 septembre montrant l'ouragan Matthew dans la mer caribéenne.

Matthew menace la Jamaïque, où la surveillance ouragan a été déclenchée, tandis que Haïti peut s’attendre à des conditions météorologiques spéciales les prochaines 48 heures.

Avec des vents soufflant en moyenne à 220 km/h, l’ouragan Matthew qui se déplace dans les Caraïbes s’est renforcé vendredi 30 septembre pour passer en catégorie 4 sur une échelle qui en compte 5, a rapporté le centre américain de surveillance des ouragans (NHC) dans son bulletin complet de 21 heures GMT.

Il était entré au petit matin vendredi en catégorie 2 (vents entre 154 et 177 km/h), avant de gagner en puissance tout au long de la journée et se dirige actuellement en direction de l’ouest-sud-ouest à une vitesse de 15 km/h.

Selon le dernier bulletin du NHC, Matthew se trouvait à 120 kilomètres au nord de Punta Gallinas en Colombie et à 750 km au sud-est de Kingston, la capitale de la Jamaïque où il devrait arriver dimanche.

Des conditions météorologiques dignes des tempêtes tropicales En Colombie, la région côtière de Riohacha, à la frontière avec le Venezuela, est concernée par une alerte à des conditions de tempête tropicale, valable pour les douze prochaines heures, selon le NHC.

Le gouvernement jamaïcain a déclenché une surveillance ouragan, ce qui signifie que le pays peut être touché par des conditions météorologiques caractéristiques d’un ouragan dans les prochaines 48 heures. Les Haïtiens doivent eux se préparer à de possibles conditions météorologiques dignes des tempêtes tropicales dans les prochaines 48 heures. Le NHC prévient enfin que tous les habitants de l’île d’Hispaniola (République dominicaine, Haïti), de l’est de Cuba et des côtes vénézuéliennes ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant