L'Otan va renforcer sa présence en Europe de l'Est

le
1

BRUXELLES, 4 février (Reuters) - Les ministres de la Défense des pays de l'Otan, qui se réunissent ce jeudi à Bruxelles, vont renforcer la présence de l'Alliance en Europe de l'Est en y établissant un réseau de petits centres de commandement afin de répondre le plus rapidement possible à toute menace. Il s'agit de mettre en oeuvre les décisions prises lors du sommet de l'Otan en septembre dernier au Pays de Galles. Après l'annexion de la Crimée par la Russie et sur fond de conflit séparatiste dans l'est de l'Ukraine, les ministres doivent se prononcer aussi sur la taille et l'organisation d'une nouvelle force de réaction rapide et sur le renforcement du quartier général de Szczecin, dans l'ouest de la Pologne. L'ambassadeur américain auprès de l'Otan, Douglas Lute, a déclaré que les drapeaux de l'organisation flotteraient pour la première fois sur le QG de Pologne et sur les six centres de commandements en Bulgarie, en Roumanie, en Pologne et dans les trois Etats baltes, qui compteront chacun une cinquantaine d'officiers. Pour les responsables de l'Alliance, ces décisions ne contreviennent en rien à l'accord conclu en 1997, par lequel l'Otan s'est engagé à ne pas faire stationner des unités de combat de façon permanente dans l'est de l'Europe. La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne devraient être parmi les premières nations à contribuer à la nouvelle force de réaction rapide qui sera mise en place dans les prochaines années. L'Espagne, l'Italie et la Pologne pourraient aussi jouer un rôle de premier plan. Cette force dotée d'un appui naval et aérien devrait compter environ 5.000 hommes. Le QG de Szczecin, qui réunit actuellement des militaires polonais, allemands et danois, sera renforcé et dirigera les manoeuvres de l'Alliance dans la région. (Adrian Croft, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 5 fév 2015 à 09:31

    Nous voilà colonisés par l'OTAN, les pays européens ne sont plus des pays libres, mais des vassaux assistés. L'Europe devient une annexe de Washington. L'Europe est fichue.