L'Otan n'abandonnera pas l'Afghanistan, promet Jens Stoltenberg

le
0

KABOUL, 6 novembre (Reuters) - En visite en Afghanistan, le secrétaire général de l'Otan a assuré que l'Alliance ferait le nécessaire pour préserver les succès obtenus par la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) après le retrait de ses unités combattantes, qui doit s'achever à la fin de l'année. Les forces afghanes assument déjà l'essentiel de la lutte contre les taliban depuis le début de l'année, mais leurs pertes sont jugées "insupportables" et la milice islamiste a repris des positions stratégiques dans certaines provinces, dont elle assure désormais l'administration. "Beaucoup de sacrifices ont été faits pendant de nombreuses années pour donner une chance à l'Afghanistan de s'en sortir", a déclaré Jens Stoltenberg sur la base militaire de Camp Morehead, dans la province de Wardak. "Nous ne pouvons pas laisser ces succès s'envoler et nous ne le ferons pas", a-t-il promis, s'adressant à la presse en présence du président afghan Ashraf Ghani. "Après le 31 décembre 2014, les forces afghanes seront seules responsables de l'usage des armes. Il ne s'agit pas de la fin de la coopération avec l'Otan, mais du début d'un nouveau processus", a souligné ce dernier. Un millier de militaires étrangers, des Américains pour la plupart, doivent rester sur place après la fin de l'année pour former les forces locales. Parmi eux, 1.800 GI's seront impliqués dans les opérations antiterroristes. Les forces afghanes ont perdu plus de 4.600 hommes depuis le début de l'année, ce qui représente une augmentation de 6,5% par rapport à 2013. (Jessica Donati et Hamid Shalizi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant