L'Otan en Afghanistan : échec d'une mission impossible

le
0
Faute d'avoir rétabli la sécurité face à l'insurrection talibane, les Occidentaux n'ont pu achever ni la reconstruction, ni la démocratisation.

Alors que s'amorce, parallèlement à celui des Américains, le retrait des soldats français d'Afghanistan, quel bilan peut-on dores et déjà tirer de dix ans d'intervention militaire au «Royaume de l'Insolence» ? Quel pays laisserons-nous derrière nous ? Mission accomplie ou non ?

Lancée par l'administration Bush le 7 octobre 2001 en réaction aux attentats du 11 Septembre, la guerre d'Afghanistan n'a, en son début, pas sollicité les Français. En effet, ce sont les Américains seuls qui détruisirent les camps d'entraînement d'al-Qaida basés en Afghanistan et qui aidèrent les Tadjiks et Ouzbeks de l'Alliance du Nord à libérer Kaboul des talibans, le 13 novembre. La chute de la capitale signifia la déroute du régime obscurantiste du mollah Omar, dont l'élite partit se réfugier dans le sanctuaire pakistanais.

Ivres de ce succès rapide, les Occidentaux convoquèrent une grande conférence internationale sur l'Afghanistan, qui se réunit à Bonn le 5 décembre. Là,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant