L'Otan appelle Paris à respecter le calendrier en Afghanistan

le
1
L'OTAN APPELLE PARIS À RESPECTER LE CALENDRIER EN AFGHANISTAN
L'OTAN APPELLE PARIS À RESPECTER LE CALENDRIER EN AFGHANISTAN

BRUXELLES (Reuters) - Le secrétaire général de l'Otan a appelé jeudi la France à poursuivre ses opérations de formation et d'aide au combat en Afghanistan jusqu'à la date de retrait prévue, malgré le meurtre de quatre de ses soldats par un soldat afghan.

Le président Nicolas Sarkozy avait annoncé la semaine dernière la suspension de toutes les opérations terrestres françaises dans le pays après le drame, alors que l'Otan s'efforce d'accélérer le déploiement des forces de sécurité afghanes en prévision du départ des troupes occidentales en 2014.

"Pour ce qui est de la contribution française à nos opérations en Afghanistan, laissez-moi insister sur le fait que nous étions tous d'accord au sommet de Lisbonne sur un processus de transfert des responsabilités de sécurité aux forces afghanes selon un calendrier bien défini", a déclaré Anders Fogh Rasmussen lors d'une conférence de presse organisée dans les locaux de l'Otan.

"Nous avons exposé les grandes lignes d'un plan d'action et il est important pour le succès de nos opérations de maintenir notre engagement envers ce plan", a t-il déclaré, faisant référence à la décision prise au dernier sommet de l'Otan, qui s'est tenu en 2010 dans la capitale portugaise.

Le gouvernement français a déclaré mardi qu'il attendrait la visite du président Hamid Karzaï vendredi à Paris pour signer un traité de coopération, avant de décider s'il accélèrerait le retrait des troupes françaises d'Afghanistan.

La France n'envisage pas un retrait total avant fin 2012, avait déclaré mardi au Palais-Bourbon Alain Juppé.

De son côté, le président Nicolas Sarkozy avait laissé entendre après la mort des quatre soldats que la France pourrait accélérer son retrait si les conditions n'étaient pas réunies pour assurer la sécurité du contingent français.

La France dispose d'environ 3.600 militaires en Afghanistan. Dans le sillage des Etats-Unis, elle a prévu de les retirer d'ici à 2014, date à laquelle les autorités afghanes sont censées assurer la sécurité de leur pays.

Sebastian Moffett, Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marconge le jeudi 26 jan 2012 à 18:29

    Afgha = Irak, entre autres. Ce qui va advenir en Irak sera ce qui adviendra en Afgha.