L'otage française au Niger libérée

le
0
L'Elysée a confirmé sa libération ainsi que celle du Togolais et du Malgache enlevés en même temps qu'elle et quatre autres Français en septembre, à Arlit. Ces derniers restent aux mains d'al-Qaida au Maghreb islamique.

Une Française, un Togolais et un Malgache enlevés avec quatre autres Français en septembre 2010 dans le nord du Niger par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi. L'information délivrée par une source sécuritaire nigérienne a été confirmée par l'Elysée. «Ils ont été acheminés sur Niamey par les autorités nigériennes», a précisé, sans donner de précision sur les conditions de leur libération ni sur le sort des autres otages, la source nigérienne. La présidence française ne s'est pas montrée plus diserte sur le sujet, se contentant de préciser dans un communiqué que les trois otages étaient «en bonne santé».

Une source proche de la médiation malienne et nigérienne a précisé qu'une rançon avait été payée, sans préciser son montant ni qui l'avait payée. «Nous sommes arrivés à convaincre les ravisseurs que» la libération des otages «n'est pas l'affaire de Ben Laden, mais leur affaire», a aff

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant