L'ostéopathie mise sur la douceur

le
0
Contrairement à une idée reçue, il n'est pas nécessaire d'avoir mal ni d'entendre un craquement pour que la séance soit efficace.

Tout comme le médecin peut s'appuyer sur différentes classes de médicaments pour soigner une même maladie, l'ostéopathe s'appuie sur différentes techniques pour retrouver le point d'équilibre. C'est un «mécanicien» de haute précision du corps qui, tel l'horloger suisse, corrige les réflexes posturaux anormaux pour aider le corps à retrouver son équilibre.

Certains travaillent sur l'ensemble du corps alors que d'autres font surtout de l'ostéopathie crânienne. «Une nouvelle technique encore confidentielle a même été présentée au Canada : l'ostéopathie aquatique, ainsi appelée parce que la séance est pratiquée sur une personne plongée dans une eau à 35 °C, pour l'aider à relâcher son tonus musculaire de base et ainsi faciliter le travail de l'ostéopathe», remarque Fabienne Glock, responsable du département ostéopathie du service maternité de la clinique Vauban (Ile-de-France).

Aussi nombreuses soient ces techniques, elles ont un point commun : elle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant