L'Orse publie sa première étude sur les achats responsables des multinationales

le
0
(NEWSManagers.com) -
L'Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises (Orse) a publié le 21 septembre la première étude sur les politiques d'achats responsables des multinationales. Réalisée en partenariat avec le cabinet Ecovadis, l'étude porte sur les pratiques de 125 entreprises asiatiques, américaines et européennes faisant partie du Global 500. L'étude souligne notamment que les achats responsables sont désormais devenus un " standard " : 95% des entreprises abordent les achats responsables dans leurs rapports Développement Durable ou RSE. Ils constituent une partie importante des politiques de développement durable : 64% des entreprises présentent leur démarche achats durables comme un objectif prioritaire de leur politique RSE. L'étude relève que 51% des entreprises se sont fixé des objectifs quantitatifs en matière d' achats responsables.
Cela dit, les entreprises communiquent encore trop peu sur leur organisation interne (gouvernance, motivation /formation des acheteurs). Moins de 1% des entreprises abordent les objectifs individuels RSE des acheteurs.
Toutefois, les entreprises européennes communiquent plus et présentent des politiques plus structurées que leurs homologues américaines et asiatiques (p.ex. niveau de transparence des rapports " avancé " pour 75% des entreprises en Europe, contre 40% en Amérique du Nord et 18% en Asie). Des disparités fortes apparaissent entre secteurs d' activité, entre de grands communicants comme les Equipements Electroniques ou l' Informatique et des secteurs qui abordent peu le sujet, comme celui du BTP et Matériaux. Dans le secteur des services financiers, le code de conduite interne, la mise en place d'une équipe dédiée aux achats responsables, l'intégration de clauses RSE dans les contrats avec les fournisseurs et la prise en compte de la RSE dans les appels d'offres sont quatre thèmes plus souvent traités par les entreprises du secteur et aussi plus largement développés. En conclusion, même si le reporting n' est qu' un indicateur des pratiques réelles des entreprises, force est de constater que la communication sur les achats responsables est devenue en 2010 extrêmement structurée et quantifiée. Avec ce niveau de transparence qui progresse, il devient plus difficile pour les entreprises de se contenter d' actions symboliques en matière d' achats durables.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant