L'organe méconnu du plaisir féminin

le
0
L'histoire mouvementée du clitoris, notamment dans les écrits médicaux, montre qu'il n'a pas toujours été très bien vu… et qu'il est encore mal connu

En 2009, Annie Sautivet, professeur d'art plastique dans un collège plutôt favorisé du nord de Montpellier réalise une étude sur les connaissances, représentations et pratiques sexuelles des jeunes auprès de 316 élèves de 4e et de 3e. A sa grande surprise, lorsqu'il s'agit de dessiner les organes génitaux féminins et d'y placer les principaux éléments les résultats sont affligeants. Beaucoup sont notamment incapables de situer correctement le clitoris et à la question directe «Avez-vous un clitoris?», seules 49 % des filles de 4e et 74 % des filles de 3e répondent par l'affirmative, les autres étant dubitatives («Ne se prononce pas»). On compte même 10 % des 4es et 3 % des 3es qui n'en auraient pas. Enfin, en 3e deux filles sur trois ne savent pas encore à quoi sert le clitoris.

Ce travail, cité avec d'autres chiffres par le sexologue Jean-Claude Piquard dans un livre aussi instructif que plaisant (La Fabuleuse Histoire du clitoris) qui vient

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant