L'Oréal veut percer les secrets de l'anti-âge

le
0
VIDÉO - Dans les coulisses des laboratoires, les chercheurs de L'Oréal se félicitent d'avoir identifié une molécule à base de sucre, capable de préserver la peau et réparer ses altérations au cours du vieillissement. Une avancée «bouleversante» vers une «jeunesse durable».

Élargir la différence entre l'âge et l'apparence de l'âge. Tel est l'ojectif des grandes sociétés de soins et cosmétiques comme L'Oréal, pour répondre à une demande insatiable.

Avec l'âge la peau s'affine, s'assèche et perd de son élasticité. «Prenez le dos de votre main, pincez, tournez, si votre peau ne se remet pas en place, c'est que vous avez besoin de crème», ironise d'entrée de jeu Bruno Bernard, responsable de la recherche des sciences du vivant chez L'Oréal, lors de la présentation des nouveaux résultats scientifiques anti-âge, qualifiés de «bouleversants».

Pour les chercheurs de L'Oréal, qui ont mis le cap sur une stratégie «jeunesse durable», il ne s'agit plus seulement de regarder l'épiderme, cette couche superficielle de la peau, mais ce qu'il recouvre, à savoir le derme. À sa surface, c'est-à-dire à sa jonction avec l'épiderme, se trouve le derme papillaire, aussi appelé le derme superficiel. C'est précisément ici que se joue l'avenir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant