L'Oréal signe une solide croissance organique au 1er trimestre

le
0
L'ORÉAL LIVRE UN CHIFFRE D?AFFAIRES EN HAUSSE AU 1ER TRIMESTRE
L'ORÉAL LIVRE UN CHIFFRE D?AFFAIRES EN HAUSSE AU 1ER TRIMESTRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Oréal a publié jeudi un chiffre d'affaires en progression de 5% au premier trimestre, porté par de solides performances en Amérique latine et aux Etats-Unis, ainsi que par une nette accélération en Europe de l'Est.

Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont atteint 5,93 milliards d'euros, signant une croissance de 5,5% à périmètre et taux de change comparables, légèrement supérieure aux 5,2% attendus par les analystes.

Cette hausse intervient en outre sur une base de comparaison particulièrement élevée de 6,4% au premier trimestre 2012.

Les ventes ont été tirées tant par les produits grand public que par les produits de luxe. La division grand public (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline), première du groupe, a vu sa croissance organique s'accélérer à 6,5% contre 5,8% au quatrième trimestre 2012 et 5,1% au premier trimestre 2012.

Les produits de luxe (Lancôme, Armani, Kiehl's, YSL Beauté) ont quant à eux signé une progression de 7,2% -après 6,2% au quatrième trimestre et un comparatif très élevé en 2012 (+12,2%)- et font mieux que les 5% enregistrés par les parfums et cosmétiques du groupe LVMH (Dior, Givenchy, Guerlain).

La cosmétique dite "active" (La Roche Posay, Vichy) accélère quant à elle nettement la cadence avec une croissance de 7,2%, contre 4,7% un an auparavant.

Seule contre-performance: les ventes des produits dits "professionnels", vendus dans les salons de coiffure sont restés stables, pénalisées par la crise en Europe et une baisse de fréquentation des salons aux Etats-Unis.

En Europe de l'Ouest, toujours plombée par la baisse des marchés d'Europe du Sud, L'Oréal a stabilisé sa croissance à 1,7%, tandis que la dynamique est restée forte en Amérique du Nord (+6,3%).

Elle a en revanche ralenti en Asie (+7,7%, après un comparatif particulièrement élevé cependant de 15,5% un an auparavant) mais s'est fortement accélérée en Amérique latine (+11,8% après +8,5%) et en Europe de l'Est (+9,2% après +2,1%), grâce à une très forte hausse en Russie (+15%).

"Au total, avec une croissance de 9,4%, les nouveaux marchés signent leur meilleure performance depuis un an", soulignent les analystes de Sanford Bernstein.

L'Oréal, qui a opéré de nombreux lancements dans toutes ses divisions, a aussi profité d'un "effet prix" deux fois plus important qu'au premier trimestre 2012, a précisé Jean-Paul Agon, PDG du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

Comme à son habitude, il s'est dit confiant dans la capacité de L'Oréal à surperformer le marché mondial des cosmétiques, dont la progression cette année devrait cependant ralentir selon lui aux environs de 4%.

Le titre L'Oréal a fini à 121,15 euros (+0,21%) à la Bourse de Paris avant ces annonces, signant une progression de 15,5% depuis le début de l'année, pour une capitalisation boursière de 73,24 milliards d'euros.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant