L'Oréal réalise en Chine sa plus grosse acquisition depuis 2008

le
0
L'ORÉAL VEUT RACHETER LE CHINOIS MAGIC HOLDINGS
L'ORÉAL VEUT RACHETER LE CHINOIS MAGIC HOLDINGS

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Donny Kwok

PARIS/HONG KONG (Reuters) - L'Oréal a l'intention d'acquérir le fabricant chinois de soins du visage Magic Holdings, sa plus grosse acquisition depuis 2008 pour élargir encore son offre sur l'immense et prometteur marché de la beauté en Chine.

La proposition, annoncée jeudi soir par les deux groupes, valorise Magic Holdings environ 6,5 milliards de dollars de Hong Kong (636 millions d'euros) et pourrait permettre à L'Oréal de devenir l'un des leaders du marché chinois en pleine croissance des produits de soins de la peau, évalué à 15 milliards de dollars (11,2 milliards d'euros).

Pour le numéro un mondial des cosmétiques, il s'agit de l'acquisition la plus importante depuis celle de Yves Saint Laurent Beauté, racheté 1,15 milliard d'euros en 2008 à PPR, désormais Kering.

"Sur le plan stratégique, cette opération est très intéressante parce qu'elle permet à L'Oréal d'accéder à l'un des marchés les plus en croissance en Chine", indique un trader en poste à Paris. "Les produits des soins de la peau représentent environ 40% du marché chinois et ont connu une croissance de 14% entre 2007 et 2012."

Magic Holdings est le leader du marché des masques de beauté en Chine, un secteur qui devrait croître de plus de 35% au cours des deux prochaines années, contre une progression de 27% pour l'ensemble du marché chinois des soins de la peau, selon le cabinet d'études Euromonitor, qui estime à 63% la croissance attendue du marché chinois des cosmétiques entre 2010 et 2015.

UNE NOUVELLE USINE D'ICI MI-2015

Le groupe chinois, qui a vu son chiffre d'affaires bondir de 29% en 2012 à environ 150 millions d'euros, comptait 288 distributeurs et 12.471 points de ventes à fin décembre, contre respectivement 261 et 10.184 six mois plus tôt.

Magic Holdings possède également deux usines dans le sud-est de la Chine. Un nouveau site de production devrait entrer en fonctionnement d'ici la mi-2015 et porter la capacité de production du groupe de 260 à 400 millions de masques de soins du visage par an.

"L'Oréal a juste besoin de débourser une petite somme d'argent et peut devenir le premier acteur des masques du visage en Chine", commente Summer Wang, analyste chez Bocom International. "Grace à cette transaction, il va pouvoir doper sa part de marché dans ce segment et la valorisation n'est pas chère."

La Chine est déjà le troisième marché de L'Oréal derrière les Etats-Unis et la France, avec un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros en 2012.

L'offre repose sur un prix de 6,30 dollars de Hong Kong par action, représentant une prime de 24,8% par rapport au dernier cours de Magic Holdings à 5,05 dollars et de 29,9% par rapport à la moyenne des cours des 60 dernières séances de cotation.

Le montant proposé correspond à 22 fois le résultat avant intérêts et impôts (Ebit), 20,1 fois l'Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) et 3,7 fois le chiffre d'affaires attendus par les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S pour l'exercice 2012-2013 de Magic Holdings.

SOUTIEN DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE MAGIC HOLDINGS

"Cette acquisition est sans doute un peu chère comparée à celle d'YSL Beauté sur la base de multiple de 1,8 fois le chiffre d'affaires et 18 fois l'Ebit, mais cela reste très intéressant pour l'Oréal étant donné le positionnement stratégique de la cible", estime le trader parisien.

La proposition de L'Oréal a reçu le soutien du conseil d'administration de Magic Holdings, a précisé le groupe français dans un communiqué.

"Six actionnaires importants représentant 62,3% du capital de la société se sont d'ores et déjà engagés en faveur de la proposition de L'Oréal", a-t-il ajouté.

L'Oréal a l'intention de financer son offre avec ses propres ressources mais BNP Paribas, conseiller financier du groupe français, a également accordé une facilité de crédit de 650 millions d'euros, qui pourra être utilisée si cela s'avère nécessaire, selon les termes de l'offre.

Il est également prévu que les actions Magic Holdings soient retirées de la cote une fois la transaction réalisée.

La mise en oeuvre de la transaction est soumise à l'accord préalable du ministère du Commerce de la République populaire de Chine.

En Bourse, L'Oréal avance de 0,5% à 129,60 euros à Paris à la mi-journée. A Hong Kong, Magic Holdings a fait un bond de 19% à 6,0 dollars.

Avec Alexandra Hoegberg à Hong Kong, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant