L'Oréal fait mieux qu'attendu grâce aux produits grand public

le
0
    * La croissance organique atteint 4,2% au lieu des 3,5% 
attendus 
    * Les produits grand public accélèrent le pas 
 
 (Actualisé avec détails) 
    PARIS, 18 avril (Reuters) - L'Oréal  OREP.PA  a maintenu la 
cadence au premier trimestre 2016, après une fin d'année très 
robuste l'an dernier et fait mieux qu'attendu grâce à 
l'accélération de sa division de produits grand public. 
    Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont 
progressé de 1,8% à 6,55 milliards d'euros, un chiffre 
légèrement supérieur aux 6,48 milliards du consensus Reuters. 
    Surtout, à taux de changes constants, la croissance est 
ressortie à 4,2% au lieu des 3,5% attendus en moyenne par les 
analystes, après 4,2% également au quatrième trimestre 2015. 
    Très surveillés, les produits grand public (L'Oréal Paris, 
Garnier, Maybelline) première division du groupe qui 
sous-performe son marché depuis deux ans, concurrencée notamment 
par les marques locales, a accéléré le pas. 
    Sa croissance organique a atteint 3,9%, après +3,1% au 
dernier trimestre 2015, alors que les analystes tablaient sur 
une hausse de seulement 2,5%.   
    Le PDG du groupe, Jean-Paul Agon, avait assuré en février 
que des plans d'actions, mis en oeuvre en 2015 et passant 
notamment par des repositionnements, des innovations et une 
accélération dans le digital, devaient porter leurs fruits cette 
année.      
    Les produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent, Armani ou 
Kiehl's) ont fortement ralenti la cadence avec une croissance de 
5,5% (après +6,8%), faisant nettement moins bien que les 9,0% 
des parfums et cosmétiques de LVMH  LVMH.PA  (Dior, Guerlain, 
Givenchy).   
    La cosmétique active (La Roche Posay, Vichy) qui signait la 
meilleure croissance organique du groupe depuis deux ans, marque 
elle aussi le pas avec une hausse de 4,5% (après +9,9%), tandis 
que les produits professionnels destinés aux coiffeurs 
décélèrent aussi (+2,5% après +4%). 
    Sur le plan géographique, la dynamique s'accélère en 
Amérique latine (+8,5%), mais fait moins bien ailleurs, en 
Europe de l'Ouest (+2,0%), en Amérique du Nord (+4,3%) et en 
Europe de l'Est (+9,5%). 
    Jean-Paul Agon évoque dans un communiqué un "un premier 
trimestre solide", avec notamment les produits grand public qui 
signent leur meilleur trimestre depuis près de trois ans. 
    Il dit confirmer les ambitions du groupe de surperformer le 
marché mondial des cosmétiques en 2016 et de faire progresser 
ses ventes et ses résultats. 
 
 (Pascale Denis, édité par Matthieu Protard) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant