L'Oréal enjoint de modifier certaines publicités aux Etats-Unis

le
0
CERTAINES PUBLICITÉS DE L'ORÉAL AUX ÉTATS-UNIS DEVRONT ÊTRE MODIFIÉES
CERTAINES PUBLICITÉS DE L'ORÉAL AUX ÉTATS-UNIS DEVRONT ÊTRE MODIFIÉES

WASHINGTON (Reuters) - Les autorités américaines ont demandé mardi à L'Oréal, le numéro un mondial des cosmétiques, de cesser de faire la publicité de certains de ses produits en utilisant des termes susceptibles de les faire passer pour des médicaments.

La Food and Drug Administration (FDA) a expliqué que Lancôme, l'un des marques du groupe français, vantait les mérites de certaines de ses crèmes en expliquant qu'elles pouvait "relancer l'activité des gènes" ou "stimuler la régénération des cellules".

Tout produit censé affecter la structure ou le fonctionnement du corps humain est classé parmi les médicaments, a rappelé la FDA, selon un document publié sur son site internet.

Aucune entreprise ne peut commercialiser un tel produit aux Etats-Unis sans avoir apporté à la FDA la preuve de son efficacité et de son innocuité.

L'Oréal a assuré qu'il entendait respecter la réglementation en vigueur.

"Nous sommes informés de la lettre de la FDA à Lancôme et nous répondrons en temps voulu à leurs préoccupations d'ordre réglementaire", a déclaré une porte-parole du groupe.

La FDA cite dans sa lettre figurent plusieurs produits de la gamme "Génifique" de Lancôme, présentée sur le site internet du groupe comme un "activateur de jeunesse". L'entreprise s'appuie sur des tests in vitro.

La FDA précise qu'en l'absence de modifications de la publicité, Lancôme s'exposerait à des sanctions pouvant inclure la saisie de produits.

Anna Yukhananov, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant