L'Oréal à l'affût d'acquisitions sur tous les fronts

le
0
Le leader mondial des cosmétiques affiche sa «sérénité» face aux incertitudes économiques.

Fini le temps où la croissance interne était la seule égérie de L'Oréal. Désormais, le leader mondial des cosmétiques est à l'affût de rachats. Et les rides qui creusent la croissance mondiale n'y changent rien. «D'ici quelques mois, nous n'aurons plus de dettes, relate Jean-Paul Agon, le PDG. Nous pouvons voir venir avec sérénité d'éventuelles turbulences financières et saisir des opportunités de belles acquisitions si elles se présentaient.» Lesquelles ? «Nous sommes très ouverts, et nous regardons toutes les acquisitions dans le domaine de la ­cosmétique, dans le monde entier. Mais même si notre trésorerie est positive, nous serons très sélectifs», prévient le PDG. Cette ­année, Galderma, la filiale commune L'Oréal-Nestlé, a ainsi mis la main pour 800 millions d'euros sur Q-Med, un laboratoire dermatologique suédois.

En fait, L'Oréal veut rester offensif sur et pour tous les fronts. Au premier semestre, le groupe français a appuyé sur l'accélü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant