L'Orchestre National de Barbès met un nouvel atout dans son jeu

le
0

(AFP) - L'ONB (Orchestre National de Barbès) publie un nouveau disque, "Dame de Coeur", où cette joyeuse bande de musiciens invite pour la première fois des chanteuses, parmi lesquelles la Mauritanienne Malouma et la Canadienne Tanya Michelle.

L'ONB, qui interprète toujours ce mélange festif de musiques maghrébines (alawi, chaâbi...), de rock, de funk, de gnawa (musique de transe du Maroc), de reggae et de ska, fera vivre cette "fusion" sur la scène du Trianon à Paris, jeudi, vendredi et samedi.

Apparu en 1996 à l'initiative du bassiste Youssef Boukella, ex-musicien de Cheb Mami, qui en est toujours la poutre maîtresse, l'ONB, dont plusieurs membres se connaissent depuis l'enfance à Alger, est rapidement devenu l'un des groupes phare de la scène transmaghrébine en France.

Usés par d'harassantes tournées, les membres du groupe avaient décidé au début des années 2000 de faire un break.

Depuis sa reformation en 2008, avec six membres d'origine, deux anciens et trois nouveaux, l'Orchestre National de Barbès a retrouvé une seconde jeunesse.

"Dame de Coeur" en est le dernier exemple, où l'ONB met tout de suite de bonne humeur avec la chanson d'ouverture "Méditerranée", interprétée en français et en arabe.

L'album comporte d'autres compositions plus rock ("Keyna", "Chouf", "5 Etoiles") avec ses riffs de guitares, d'autres mêlent rythmique funk et chants traditionnels ("Gamra"), la voix soul de Tany Michelle et les claquettes gnawas, la derbouka et l'accordéon ("Adrien"), avec même une incursion dans les grooves éthiopiens ("My Head").

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant