L'or, une chute difficile à comprendre mais une tendance haussière à moyen terme

le
0
(Commodesk.com) Après avoir atteint un record le 6 septembre, l'or a récemment subi une correction importante avec une baisse de près de 8% depuis un mois. Si sa hausse suivait l'évolution de l'environnement macro-économique, il est "plus difficile de comprendre" sa chute brutale, souligne le fonds Undiscovered Ressources Asset Management (Uram), société suisse et spécialisée dans les matières premières et les énergies. "La position nette longue a ainsi diminué de 13,1 millions d'onces d'or depuis début août, dont 5,2 millions d'onces sur la dernière semaine de septembre, soit la plus forte diminution hebdomadaire depuis août 2008", explique URAM. "Sur les positions longues, la liquidation depuis deux mois est comparable à celle d'août et septembre 2008. L'augmentation des positions shorts est en revanche nettement moins importante". Sur le trimestre, la quantité d'or détenue par les différents ETF a ainsi fortement progressé. Après avoir atteint un record historique début août, elle s'est réduite le reste du mois et n'a pas varié pendant la dégringolade des cours entre le 6 et le 26 septembre. La demande physique de métal s'est en revanche envolée. "Toutefois, comme en 2008, cette forte demande physique n'a pas suffi à enrayer la pression venant de la liquidation des positions spéculatives". Cet été, les banques centrales de Thaïlande, Russie, Colombie et Bolivie ont poursuivi leurs achats. En effet, "le niveau des prix n'est pas un obstacle", la motivation d'achat provenant du besoin de diversification des réserves. Et "le phénomène se mondialise, avec une participation grandissante de l'Amérique du Sud". Finalement, Uram confirme qu'après "le nettoyage des positions spéculatives, conjugué à une demande physique soutenue, le positionnement sur le marché est désormais favorable". La tendance à moyen terme étant à la poursuite de la hausse.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant