L'or flambe toujours

le
0
REVUE HEBDO DES MATIERES PREMIERES - Au cours de la semaine du 30 août, les cours du métal jaune ont flirté avec leur record du mois de juin. En revanche, la volatilité reste de mise sur les cours pétroliers.

Pétrole : un mois d'août noir

Les cours du baril ont de nouveau connu une semaine mouvementée. Mardi, le pétrole a clôturé un mois d'août sous les 72 dollars, pénalisé par les inquiétudes macroéconomiques. Sur l'ensemble du mois, le baril de brut affiche une baisse de 7,03 dollars, ou 8,9%, le plus fort recul en terme de pourcentage depuis mai. Comme les marchés d'actions, les marchés pétroliers ont ensuite souhaité tourner la page. Pour le premier jour de septembre, les cours ont subi une pression à la hausse, frôlant les 74 dollars à New York, sur fond d'indicateurs plus rassurants (hausse de l'indice ISM manufacturier américain). «L'optimisme du début de mois», souligne Phil Flynn, de PFG Best Research.

Le reste de la semaine n'a fait que conforter la progression. Les promesses de vente de logements et les commandes industrielles ont rebondi de façon inattendue aux Etats-Unis tandis que les nouvelles inscriptions au chômage ont légèrement baissé. Bref, l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant