L'or flambe, le pays de Galles rouvre ses mines

le
0
L'once d'or à près de 1850 dollars permet d'envisager l'exploitation d'anciens gisements.

L'industrie minière des pays développés n'est pas tout à fait morte. Pourtant la crise de 2008 avait semblé lui porter un coup fatal, après des années d'attrition provoquée par la raréfaction des ressources et l'explosion des coûts d'extraction. Mais aujourd'hui, aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada... des mines rouvrent grâce à l'envolée des prix des matières premières.

Le camp de Chibougamau, au nord de Montréal, n'avait pas survécu à l'effondrement des prix et avait dû fermer en 2008 après cinquante ans d'activité. Mais la montée en flèche des cours du cuivre (+47% en un an), de l'or (+40% en un an) et de l'argent (+113% en un an) vient faire espérer René Galipeau, PDG de Nuinsco: «Des centaines de mineurs partirent quand la production fut fermée après des années de problèmes opérationnels et financiers. Mais un travail sur seulement deux mines pourrait mener à la réouverture du camp Chibougamau... et au retour de mineurs pour accélé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant