L'or éthique, des entrailles de Colombie à la Palme d'or

le
0
Un lingot et des pépites d'or éthiques dans un atelier Chopard à Meyrin, près de Genève. (© F. Coffrini / AFP)
Un lingot et des pépites d'or éthiques dans un atelier Chopard à Meyrin, près de Genève. (© F. Coffrini / AFP)

Dans les montagnes du Nariño, une zone du conflit armé qui déchire la Colombie depuis plus d'un demi-siècle, cernée par des plantations de coca, se trouve La Llanada, "Terre dorée", fière de briller dans les créations des plus célèbres joailliers d'Europe.

«C'est de l'or propre», assure Edison Rosero, chef d'équipe de la mine de son oncle Célimo, l'une des cinq du site qui ont reçu l'agrément international Fairmined, synonyme d'activité minière équitable. A 23 ans, il vient chaque jour du village, avec des milliers d'autres, pour descendre ensuite à 100 mètres de profondeur jusqu'aux précieux gisements.

Tels des ruisseaux de pierraille grise, les déchets se répandent sur les flancs des collines exploitées par Coodmilla Ltda, coopérative qui regroupe quelque 150 exploitants. «C'est un modèle durable, bon pour les humains comme pour la nature», ajoute son gérant Diego Riascos, 27 ans, fier du label Fairmined obtenu en octobre et qui ouvre des marchés internationaux.

Développé par l'ONG Alliance pour des mines responsables (ARM), créée en 2004 en Colombie et qui opère en Amérique latine, en Afrique et en Asie, cet agrément exige respect de la législation du travail et de l'environnement, et développement social des communautés concernées.

La mine, «toujours une aventure»

Les traditionnelles méthodes de travail de La Llanada, sans substances toxiques comme le cyanure et le

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant