L'optimisme des joueurs pathologiques

le
0
Ces patients incapables de contrôler la fréquence ou la hauteur des mises qu'ils engagent auraient tendance à surévaluer leurs chances de gain.

L'excès d'optimisme peut-il nuire à la santé? De récents travaux menés par des neuroscientifiques lyonnais le laisse penser. Ces chercheurs ont en effet montré que les joueurs pathologiques - qui ne peuvent s'empêcher de jouer des sommes souvent élevées - surestimaient de façon systématique leurs chances de gagner, ce qui pourrait expliquer, au moins en partie, leur trouble. Le protocole d'étude et ses résultats sont présentés dans le numéro de mai de la revue Psychological Medicine.

«Nous avons soumis 18 joueurs pathologiques et 20 sujets 'sains' à un exercice réputé d'économie comportementale appelé 'test d'équivalence certaine'», explique Jean-Claude Dreher, directeur de recherche au Centre de neurosciences cognitives de l'université de Lyon 1. Dans ce test, chaque joueur se voit proposer de chois...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant