L'optimisme de retour au salon automobile de Genève

le
0
L'optimisme de retour au salon automobile de Genève
L'optimisme de retour au salon automobile de Genève

Fini la morosité: fort de 130 nouveautés, le salon de Genève s'est ouvert mardi dans un climat d'optimisme mesuré, grâce à la reprise du marché automobile européen après des années de crise.Toute la journée, des milliers de journalistes et d'exposants ont arpenté les travées de cette grand-messe de l'automobile, l'un des temps forts de l'année pour le secteur comme pour les amoureux de belles voitures. Après les professionnels, le public aura accès à l'événement à partir de jeudi.Des citadines aux "supercars" gorgées de chevaux, quelque 900 véhicules sont présentés à Genève par 220 exposants, au moral généralement bon après six ans de crise.Le marché européen est nettement repassé dans le vert en 2014, progressant de 5,7%, même s'il reste loin de ses volumes d'avant-crise. Pour 2015, les prévisions des spécialistes oscillent généralement entre 2 et 5%.- l'Europe "remonte la pente" - Mais "le marché européen est toujours à 20% sous son niveau de 2007", a remarqué le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, pour qui "l'Europe ne croît pas, elle remonte la pente"."Il va y avoir une longue période de croissance lente", de l'ordre de 2 à 3% dans les trois ou quatre prochaines années", a-t-il prophétisé.Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën table sur une croissance de seulement 1% cette année. Si le marché "peut continuer à grimper comme il l'a fait l'année dernière (...) on en sera évidemment très heureux. Mais je reste assez prudent parce que je trouve que la situation est encore un peu instable", a-t-il affirmé."Nous sommes témoins du début d'une reprise, je pense qu'elle est permanente, je ne pense pas qu'elle soit phénoménale, mais elle est meilleure que ce que nous avons vu depuis très longtemps", a ajouté le PDG de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne.Un coup de pouce pourrait venir en 2015 de la baisse des prix ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant