L'opposition vénézuélienne quitte la table des négociations

le
0
    CARACAS, 7 décembre (Reuters) - L'opposition vénézuélienne a 
annoncé mardi la suspension des négociations avec le 
gouvernement jusqu'à ce que le président socialiste Nicolas 
Maduro concrétise ses promesses électorales et d'autorisation de 
l'aide internationale. 
    Les pourparlers menés depuis octobre sous la houlette de 
médiateurs du Vatican ont conduit à la libération d'une poignée 
de militants de l'opposition, mais n'ont pour le moment pas 
permis de sortir le pays de l'impasse. 
    L'opposition réclame toujours un référendum révocatoire à 
l'égard de Maduro tandis que les autorités assurent qu'il 
restera jusqu'à la fin de son mandat, en 2019. 
    "Nous ne nous réunirons à nouveau avec le gouvernement que 
lorsqu'ils accompliront ce qui a été convenu", a annoncé Jesus 
Torrealba, le chef de la coalition d'opposition. Les 
représentants de l'opposition ne se sont pas rendus à la réunion 
prévue mardi avec le gouvernement. 
    Des accords provisoires, portant sur l'octroi de l'aide 
internationale au pays en plein marasme économique et le 
remplacement de responsables de la commission électorale, jugée 
biaisée par l'opposition, avaient été conclus. 
 
 (Corina Pons; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant