L'opposition vénézuélienne doit s'accorder sur Maduro, dit Capriles

le
0
    CARACAS, 29 janvier (Reuters) - L'opposition vénézuélienne, 
qui possède désormais la majorité absolue à l'Assemblée 
nationale, dispose de quelques semaines seulement pour définir 
une stratégie capable de renverser le président Nicolas Maduro, 
estime son chef de file, Henrique Capriles. 
    "Nous devons trouver une position commune. L'horloge tourne 
et nous ne pouvons pas attendre au-delà du premier trimestre", 
a-t-il dit dans une interview accordée tard jeudi soir à 
Reuters. 
    Pour la première fois depuis l'arrivée d'Hugo Chavez au 
pouvoir, en 1999, et le lancement de sa "Révolution socialiste 
bolivarienne" poursuivie par Nicolas Maduro, qui lui a succédé à 
sa mort en 2013, l'opposition réunie au sein de la coalition 
Table de l'unité démocratique (MUD) a remporté la majorité aux 
élections législatives du 6 décembre dernier. 
    Elle a promis de trouver un mécanisme constitutionnel qui 
lui permettrait d'évincer Maduro avant la fin du premier 
semestre. Le mandat du président court jusqu'en 2019. 
    "Nous n'avons pas encore vu la pleine monstruosité de la 
crise", a ajouté Capriles en allusion aux tensions politiques 
qui règnent depuis que le pays est entré dans une phase de 
cohabitation. "Le Venezuela, a-t-il ajouté, se dirige vers un 
dénouement cette année. Mais un dénouement qui devra être 
constitutionnel. Une intervention militaire serait la pire des 
choses possibles." 
 
 (Andrew Cawthorne et Diego Ore; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant