L'opposition turque revendique le droit de gouverner

le , mis à jour à 11:19
0

ISTANBUL, 15 juin (Reuters) - Le chef du Parti républicain du peuple (CHP), principale formation de l'opposition turque, a estimé lundi que la responsabilité de former le futur gouvernement devrait échoir aux trois formations de l'opposition, majoritaires au Parlement. Kemal Kilicdaroglu, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, a également jugé "inacceptable" que le président Recep Tayyip Erdogan continue d'être au centre du jeu politique alors que se poursuivent des discussions en vue de former une coalition et l'a appelé à rester dans les limites de sa fonction telles que fixées par la constitution. Le Parti de la justice et du développement (AKP) d'Erdogan est arrivé en tête des élections législatives du 7 juin mais, avec 41% des suffrages et 258 députés, a perdu sa majorité absolue. Les trois autres partis représentés au Parlement disposent, ensemble, de 292 des 550 sièges de députés - le CHP en compte 132, le Parti d'action nationaliste (MHP) 80 et le Parti démocratique des peuples (HDP, issu du mouvement prokurde) 80 également. (Gulsen Solaker; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant