L'opposition syrienne va aller à Genève, mais pas pour négocier

le
0
    GENEVE, 29 janvier (Reuters) - L'organe représentatif de 
l'opposition syrienne va envoyer une délégation à Genève pour 
s'entretenir avec l'émissaire de l'Onu, Staffan de Mistura, mais 
pas pour négocier avec le gouvernement de Bachar al Assad, a 
déclaré vendredi soir Farrah el Atassi, une militante 
indépendante s'exprimant au nom du HCN. 
    La chaîne saoudienne Al Arabiya al Hadath avait rapporté un 
peu plus tôt que le Haut Conseil pour les négociations (HCN) de 
l'opposition, constitué au début du mois en Arabie saoudite, 
avait finalement accepté de participer aux négociations qui se 
sont ouvertes vendredi en son absence, après avoir reçu "des 
garanties des Etats-Unis et des Nations unies". (voir 
 ) 
    Quelques minutes plus tard, Staffan de Mistura s'était 
montré plus prudent devant la presse en disant penser pouvoir 
s'entretenir dimanche avec la délégation de l'opposition, mais 
ne pas avoir d'information sur le fait qu'elle prendrait bien 
part aux pourparlers de paix. 
    "Ils viennent pour des discussions avec Mr de Mistura, avec 
l'Onu. Pas pour des discussions directes ou pour démarrer un 
processus de négociation politique avec le régime", a déclaré 
Farrah el Atassi. 
     
 
 (Stéphanie Nebehay; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant