L'opposition syrienne tente de se choisir un premier ministre

le
0
La désignation de l'homme qui gérera en priorité les territoires conquis par les rebelles est à l'ordre du jour de la réunion de l'opposition syrienne, lundi et mardi à Istanbul.

Une dizaine de candidats se sont fait connaître pour occuper le poste de premier ministre d'un gouvernement syrien intérimaire. Parmi les favoris, un ancien ministre de l'Agriculture de Hafez al Assad, un économiste et un cadre supérieur dans les télécoms. Mais avant de désigner un premier ministre, les quelque 70 membres de la Coalition, l'organe le plus représentatif de l'opposition syrienne, réunis lundi et mardi dans un hôtel à Istanbul, doivent se mettre d'accord sur la nécessité de former un gouvernement intérimaire.

Il n'est pas sûr qu'ils y parviennent. Certains d'entre eux préféreraient s'en tenir à la mise sur pied d'un organe exécutif aux pouvoirs limités. À deux reprises déjà, des réunions ont été annulées faute d'un consensus sur cette question. Porte-parole de la ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant