L'opposition syrienne siège à la Ligue arabe

le
0
Cette décision asssortie du «droit» pour les membres de la Ligue arabe de fournir des armes aux rebelles syriens a provoqué une réaction violente de l'Iran qui évoque «un précédent dangereux».

Correspondante au Caire

Un moment historique: c'est sous une pluie d'applaudissements que l'opposition syrienne a pris ce mercredi à Doha le siège vacant de la Syrie à la Ligue Arabe. Dans la salle où s'est ouvert le 24ème sommet des chefs d'État du monde arabe, le drapeau de la révolution avait également remplacé celui de la République de Syrie. Un signal fort adressé à Bachar el-Assad, après deux ans de conflit ayant coûté la vie à au moins 70.000 personnes, et qui permet aussi d'effacer les dissensions internes à l'opposition illustrées ce dimanche par la démission, non acceptée, du chef de la Coalition nationale syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib.

Dans un discours très remarqué lors de ce rendez-vous annuel des leaders arabes, ce dernier a rejeté to...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant