L'opposition syrienne se heurte à Moscou

le
0
Il n'y a eu aucun progrès entre le Conseil national syrien et la diplomatie russe.

Le déplacement, mercredi, de l'opposition syrienne à Moscou s'est révélé totalement infructueux. «Nos points de vue avec la Russie continuent à diverger, nous nous y attendions», a reconnu Abdel Basset Sayda, le chef du Conseil national syrien (CNS), principale coalition d'opposition au régime de Damas.

Il s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, alors que, sur le terrain, les violences ne faiblissent pas. Burhan Galioun qui, l'an dernier, en tant que chef du CNS, avait déjà effectué une visite similaire en Russie, s'est montré mercredi beaucoup moins diplomate: «En un an rien, absolument rien n'a changé. Je ne comprends pas la position des Russes», a-t-il déclaré.

Les infléchissements ponctuels de la politique du Kremlin à l'égard du régime de Damas ne seraient que des «masques» destinés à tromper notamment les Occidentaux. En réalité, Moscou «soutient» le régime de Bachar el-Assad, permettant à ce dern

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant