L'opposition syrienne propose une trêve pendant le ramadan

le
1
 (Actualisé avec nouvelles citations, confirmation de 
l'émissaire de l'Onu) 
    GENEVE, 1er juin (Reuters) - Le Haut Comité des négociations 
(HCN) mis sur pied par l'opposition syrienne propose 
l'instauration d'une trêve pour la durée du ramadan, dans une 
lettre adressée au secrétaire général de l'Onu, a annoncé 
mercredi l'un de ses membres.  
    "La lettre adressée à Ban Ki-moon propose une trêve - nous 
savons qu'il doit y en avoir une qui soit pleinement respectée 
dans tous le pays pour toute la durée du ramadan", a déclaré 
Basma Kodmani.  
    "Dans la mesure où le ramadan débute la semaine prochaine, 
cela commencera à créer des conditions propices à notre retour à 
Genève. Telle est l'intention du HCN", a-t-elle ajouté, évoquant 
la reprises des discussions indirectes. 
    Selon elle, les différents groupes de l'opposition armée 
soutiennent cette initiative qui permettrait de restaurer la 
"cessation des hostilités" qui a prévalu au mois de février et 
qui s'appliquait à tous les belligérants, à l'exception de 
l'Etat islamique et du Front al Nosra, émanation syrienne d'Al 
Qaïda. 
    "Si le régime s'y tient, l'opposition et les groupes armés 
s'y tiendront également", a dit Basma Kodmani. 
    Une porte-parole de Staffan de Mistura, l'émissaire des 
Nations unies en Syrie, a confirmé que la proposition avait été 
transmise au Groupe international de soutien à la Syrie (GISS). 
    "Nous avons été informés de cette proposition qui est 
également en discussion entre les coprésidents du GISS dans le 
cadre, plus large, de la consolidation de la cessation des 
hostilités", a-t-elle dit. 
    "Tout ce qui pourrait permettre de réduire l'ampleur des 
combats sur le terrain est bienvenu, tout particulièrement 
pendant le mois sacré du ramadan." 
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Pour que les USA les réarment.