L'opposition syrienne prête à entamer les négociations à Genève

le
1
    GENEVE, 31 janvier (Reuters) - L'opposition syrienne a reçu 
l'assurance que la communauté internationale entend faire 
appliquer la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations 
unies et est par conséquent disposée à entamer les négociations 
de paix sous l'égide de l'Onu, a déclaré dimanche son 
porte-parole. 
     Salim al Mouslat a précisé que la délégation du Haut 
Conseil des négociations (HCN) mis sur pied par l'opposition 
tenait au moment où il parlait sa première réunion avec 
l'émissaire de l'Onu, Staffan de Mistura. 
    Une représentante de l'opposition présente à Genève, Basma 
Kodmani, a précisé que les négociations indirectes sous l'égide 
de l'Onu ne débuteraient pas tant que des mesures humanitaires 
concrètes n'auraient pas été mises en oeuvre sur le terrain. 
    L'opposition réclame l'arrêt du bombardement des populations 
civiles et la levée du siège des villes encerclées par l'armée 
gouvernementale, deux points qui figurent dans la résolution 
2254 adoptée à l'unanimité le 18 décembre, mais aussi la 
libération de quelque 3.000 femmes et enfants qui seraient 
détenus dans les prisons syriennes. 
    A son arrivée samedi à Genève, la délégation du HCN avait 
indiqué qu'elle voulait évaluer les intentions du gouvernement 
de Bachar al Assad sur les questions humanitaires avant de 
s'engager dans des pourparlers.   
 
 (John Irish; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 12 mois

    Une opposition armée, en bon français, ça s'appelle des terroristes.