L'opposition syrienne peine à constituer un gouvernement

le
0
Après un nouvel échec, les dirigeants de l'opposition à Assad ont chargé lundi dernier un comité restreint de présenter une nouvelle proposition de gouvernement dans les dix jours. Retour sur un lent accouchement.

La Coalition nationale syrienne, formée en décembre au Qatar, doit se réunir à Paris le 28 janvier. Reconnue comme seule représentante du peuple syrien par de nombreux pays, dont la France, elle a vocation à former un gouvernement provisoire, qui devrait s'installer dans les zones libérées de Syrie. Mais elle peine à le constituer. Un nouveau chapitre dans l'histoire complexe de la création de l'opposition à Bachar el-Assad.

Un premier mouvement d'opposition ambigu

La première formation d'opposition à émerger, la Coordination nationale pour le changement démocratique (CNCD) annonce sa création le 25 juin 2011, quatre mois après le début des manifestations. Le CNCD est formé d'anciens opposants de gauche qui cherchent à ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant