L'opposition syrienne pas informée de la date des négociations

le
0
 (Actualisé avec citations) 
    BEYROUTH, 1er mars (Reuters) - Le Haut Comité des 
négociations (HCN), représentatif de l'opposition syrienne, n'a 
pas été informé du nouveau cycle de négociations censé s'ouvrir 
le 9 mars et juge qu'aucune discussion sérieuse ne peut avoir 
lieu tant que des villes seront assiégées et que les prisonniers 
politiques n'auront pas été libérés, a déclaré mardi l'un de ses 
membres. 
    Le HCN examinera l'offre de reprise des pourparlers sur la 
base de la situation sur le terrain, a poursuivi Riad Nassan 
Agha, qui dit avoir pris connaissance de l'échéance du 9 mars, 
annoncée ce mardi par l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura,  
dans les médias.   
    Selon lui, les clauses humanitaires de la résolution 2254 
des Nations unies, dont l'opposition exige la mise en oeuvre 
pour reprendre les discussions, ne sont toujours pas respectées. 
    "Quelque chose doit être accompli sur le terrain concernant 
la mise en oeuvre de la résolution du Conseil de sécurité pour 
que les négociations débutent sérieusement. Et, jusqu'ici, il 
semble que rien n'indique qu'elle soit bien appliquée", a-t-il 
déclaré à Reuters lors d'un entretien téléphonique.   
    Jugeant Staffan de Mistura trop "pressé", Riad Nassan Agha a 
par accusé les forces gouvernementales de violer la trêve. "Par 
conséquent, j'ignore à quelle nouvelle évolution nous pouvons 
assister d'ici au 9 mars", a-t-il ajouté.  
 
 (Tom Perry, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant