«L'opposition syrienne doit coopérer avec les Russes»

le
0
INTERVIEW - Refus de militariser la révolte, coopération avec Moscou, Michel Kilo, figure libérale de l'opposition syrienne, explique au Figaro pourquoi il a décidé de créer son propre mouvement politique, le Forum démocratique.

LE FIGARO. - N'allez-vous pas accentuer la cacophonie au sein de l'opposition?

Michel KILO. - Pas du tout. Contrairement au Conseil national syrien (CNS), le Forum démocratique, que je vais lancer le 15 avril au Caire, regroupera surtout des personnalités de la société civile de l'intérieur de la Syrie, comme Areth Delila, Fayez Sara et d'autres, qui ont également fait de nombreuses années de prison, pendant que les dirigeants du CNS étaient tranquillement installés à l'étranger. De nombreux jeunes des comités de coordination de la révolte en font également partie. Contrairement au CNS, le Forum s'oppose à la militarisation du soulèvement, et le conseil des sages que nous allons former motivera notre choix en faveur d'une solution politique.

Michel Kilo, figure libérale de l'opposition syrienne.
Michel Kilo, figure libérale de l'opposition syrienne. Crédits photo : LUCIEN LUNG/Le Figaro

Avec Bachar el-Assad?

Non. Les Syriens n'en veulent plus. Bachar s'est moqué des gens. Mais nous croyons à une solution poli

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant