L'opposition syrienne dénonce les pressions de John Kerry

le
0
    BEYROUTH, 24 janvier (Reuters) - Mohamad Allouch, principal 
négociateur de l'opposition syrienne, a dénoncé dimanche les 
pressions exercées par le secrétaire d'Etat américain John Kerry 
pour pousser les opposants à participer aux discussions de 
Genève avec des représentants du gouvernement syrien. 
    Formé à Ryad, le comité de négociation de l'opposition 
syrienne, qui regroupe opposants politiques et rebelles armés, 
réclame une suspension des bombardements, la levée du siège de 
plusieurs villes et la libération de détenus en préalable à leur 
venue à Genève, même pour des discussions indirectes sous 
médiation de l'Onu. 
    D'après Mohamad Allouch, membre du groupe armé Djaïch al 
Islam, John Kerry, qui a rencontré samedi des responsables du 
comité, "est venu pour faire pression sur nous afin que nous 
renoncions à nos droits humanitaires et que nous allions 
négocier". 
    "Il y aura une forte réponse à ces pressions", a-t-il ajouté 
sans plus de détails. 
 
 (Tom Perry; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant