L'opposition syrienne dénonce de nouvelles violations de la trêve

le
0
    BEYROUTH, 28 février (Reuters) - L'opposition syrienne 
prévient dimanche dans un courrier adressé au secrétaire général 
de l'Onu que la reprise des négociations de paix en Syrie sera 
"inaccessible" si le gouvernement de Damas et ses alliés 
continuent de violer l'accord de trêve soutenu par la Russie et 
les Etats-Unis. 
    Les opposants à Bachar al Assad notent que ces violations 
affaiblissent "les efforts internationaux garantissant la 
poursuite de la trêve et vont conduire à l'effondrement du 
processus politique sous médiation de l'Onu". 
    Des sources militaires syriennes démentent que des 
violations de l'arrêt des hostilités soient commises. 
    "L'acceptation d'une trêve temporaire a pour but d'aider la 
mise en oeuvre des dispositions humanitaires contenues dans la 
résolution 2254", écrit l'opposition. 
    "L'absence de progrès dans ce domaine va nous conduire à 
envisager d'autres options pour protéger le peuple syrien. Une 
position ferme du Conseil de sécurité sur ce sujet est 
nécessaire avant qu'il ne soit trop tard", ajoutent les 
signataires. 
    Les termes de l'accord accepté par le gouvernement Assad et 
une partie de ses adversaires prévoient un arrêt des combats 
afin que l'aide puisse être acheminée vers les populations 
civiles et que des discussions puissent s'ouvrir pour trouver 
une solution à cinq années de conflit. 
    L'émissaire onusien Staffan de Mistura a indiqué qu'il 
souhaitait une reprise des discussions de paix le 7 mars si les 
conditions de la trêve sont globalement respectées. 
      
     
 
 (Mariam Karouny et Tom Miles; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant