L'opposition russe élit un «parlement fantôme»

le
0
Le mouvement de contestation tente de se fédérer mais les protestataires se déchirent dans un climat de confusion.

De notre correspondant à Moscou

Le parti Russie Unie, dévoué à Vladimir Poutine, les surnomme «les hamsters d'Internet». La formule est cinglante mas décrit bien l'état de marasme et de confusion dans laquelle est plongé le mouvement de contestation, moins d'un an après les grandes manifestations moscovites. Ce week-end, cette nébuleuse protestataire, qui s'étend des nationalistes aux libéraux en passant par les nostalgiques du bolchevisme, votera pour élire ses représentants au sein d'un Conseil de coordination de l'opposition. Sorte de «parlement fantôme», il censé incarné une alternative au système politique existant, contrôlé par Vladimir Poutine.

Quelque 1500 manifestants sont attendus sur la place Troubnaya, mais le déroulement du scrutin aura principalement lieu sur Internet, ainsi que dans 50 bureaux de votes dispersés dans les plus grandes villes du pays. «Une expérience unique au monde», s'est félicité le concepteur du projet, Leonid Volkov, pou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant