L'opposition russe défie le tour de vis du Kremlin

le
0
Les anti-Poutine appellent à manifester ce samedi, malgré l'interdiction du pouvoir, qui durcit sa répression.

Correspondant à Moscou

Le 24 décembre 2011, cent mille personnes manifestaient à Moscou pour exiger la démission de Vladimir Poutine. Ce samedi, l'anniversaire d'un an de contestation politique dans le pays va prendre une tout autre couleur, alors que l'opposition est menacée de retourner à son état de marginalisation précédent.

Faute d'avoir trouvé un accord avec les autorités pour organiser une nouvelle «marche» dans la capitale, les responsables du mouvement de contestation ont invité vendredi leurs supporteurs à simplement déposer des fleurs, samedi, devant la stèle érigée en mémoire des victimes du goulag, sur la tristement célèbre place Loubianka, siège du FSB. Ce rassemblement, destiné à soutenir les «prisonniers politiques» russes, n'a pas été autorisé par la municipalité de Moscou, faisant craindre des interpellations mas...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant