L'opposition russe, à la peine, est en voie de «reconfiguration»

le
0
Plusieurs opposants au président Poutine ont été arrêtés samedi à Moscou lors d'une manifestation interdite.

Correspondant à Moscou

Le rassemblement moscovite de l'opposition à Vladimir Poutine , sur la place Loubianka, siège du FSB, s'est soldé samedi par de nombreuses arrestations. Deux heures trente après le début de la manifestation, et sous les cris de «Honte» et «à bas l'état policier», les troupes anti-émeutes avaient déjà procédé à près de 40 interpellations, aussi bien des jeunes que des femmes d'âge mur. Le quartier était totalement quadrillé. Les deux principaux leaders du mouvement de contestation, Alexeï Navalny et Sergueï Oudaltsov, ont à peine eu le temps de s'adresser à la foule. Ce dernier, responsable du mouvement Solidarnost (extrême gauche) a été embarqué quelques minutes après son arrivée. Boris Nemtsov, pour sa part, autre figure du mouvement d'opposition, n'a pas été inquiété. Un peu plus d'un millier de personnes (700 sel...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant