L'opposition crée la surprise en Géorgie

le
0
Le président géorgien a sous-estimé le poids de son adversaire et les retombées du scandale des tortures dans les prisons.

L'issue des élections législatives est beaucoup plus serrée que prévu entre les deux grandes figures de la politique géorgienne, le milliardaire Bidzina Ivanishvili et le président Mikhaïl Saakachvili. Selon les premiers sondages sortis des urnes, la coalition au pouvoir aurait perdu le scrutin proportionnel, mais gagné le scrutin majoritaire*.

Le Mouvement national uni du président Saakachvili subirait une large défaite à Tbilissi, la capitale, mais l'emporterait dans les régions. Il obtiendrait suffisamment de sièges au Parlement pour remporter l'élection. La complexité de ce système électoral mixte comme le fait que 32 % des sondés ont refusé de dire pour qui ils avaient voté rendaient cependant ces premiers résultats très incertains.

Sans attendre la fermeture des bureaux de vote à 20 heures, la coalition de l'opposition, le «Rêve géorgien», avait appelé ses partisans à se rassembler place de la Liberté à Tbilissi, pour «fêter la victoire». En fin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant